Crèches : l’architecture rend-elle les enfants plus créatifs ?

Les crèches sont les établissements où les enfants découvrent, bien souvent pour la première fois, le vaste monde en dehors du cocon familial. Ils vont y faire des activités d’éveil et de développement, y apprendre à vivre en groupe, avec d’autres enfants de leur âge. Et pour ces premières découvertes on préfère les dorloter au maximum !

Ainsi pour ces jeunes pousses et leurs parents inquiets et exigeants, nous allons découvrir en 5 projets de crèches disséminées partout sur la planète, comment l’architecture peut prendre soin de nos nouvelles générations. Nous allons voir comment des architectes de tous horizons et nationalités ont cherché à stimuler et faire grandir des enfants dans des cadres idylliques et parfaitement adaptés à leur jeune âge.

• Crèche à Sarreguemines, France – Paul Le Quernec + Michel Grasso

Commençons notre tour du monde des crèches en France, en Moselle pour être précis, avec la crèche de Sarreguemines. Ce projet illustre parfaitement la vision singulière de l’architecture de Paul Le Quernec qui rejette le « diktat » de l’angle droit. En effet  il tente projet après projet de briser l’orthogonalité qui anime trop souvent l’architecture. Cela en opposition à une nature qui ne connait pas l’angle droit, qui est une invention humaine (selon lui).

  • Architecture et crèche, Paul Le Quernec et Michel Grasso

Photographe : Paul Le Quernec

Ainsi la crèche s’articule tout en courbes et en rondeurs, telle une fleur, autour d’un patio central. Cette organisation rayonnante a aussi une volonté de faciliter les circulations et les échanges entre les différentes entités. Le patio central offre ainsi confort et protection aux enfants, et rassure les parents. Egalement, le projet adopte deux échelles différentes : celle des enfants et celle des adultes. Les courbes et arrondis se dilatent ou se contractent en fonctions des différentes tailles des usagers, créant des sentiments de protection et de grandeur au travers des différents espaces de cette crèche organique. Ce bâtiment apprend aux enfants à ne pas trop se soumettre aux règles établies et rappelle aux adultes qu’il faut parfois arrondir les angles.

• Crèche de la Girafe, Boulogne-Billancourt, France – Hondelatte Laporte Architectes

Restons encore un peu en France avec ce projet de crèche en région parisienne. Et oui, nos architectes français peuvent s’exprimer avec ces établissements scolaires ! Et fort heureusement pour eux et pour nos enfants dans notre pays qui a le plus fort taux de natalité d’Europe.

  • Architecture crèche de la girafe, architecture établissement scolaire

Photographe : Philippe Ruault

Ici changement d’image : nous sommes accueilli par 3 rectangles disposés en escalier et qui sont surtout traversés d’une IMMENSE GIRAFE de plus de 15 mètres de haut !
Outre cette girafe qui est devenue le symbole de cette crèche, l’établissement est aussi envahi par une oursonne polaire et une procession de coccinelles. Autant d’animaux symboliques de l’imaginaire de la petite enfance qui peuvent émerveiller ces enfants qui grandissent loin des paysages naturels où évoluent ces animaux. C’est une véritable métaphore de la jungle urbaine qui a pris d’assaut cette crèche, et les enfants en sont les reines et les rois.

• Crèche et école maternelle à Frederiksvej Danemark – COBE

Vous avez toujours trouvé les établissements scolaires trop grands et écrasants ? Plus des usines à éduquer que des véritables lieux de vie et de partage ?

  • Architecture crèche et école maternelle, Danemark

Photographes : Rasmus Hjortshøj et Adam Mørk

Les architectes de chez COBE au Danemark ont pensé comme vous ! Pour cette crèche et école, située dans la banlieue de Copenhague, le projet a été d’éviter l’aspect d’un bloc monolithique en imaginant cette crèche comme une succession de maisons à taille humaine et taille d’enfant. C’est donc 11 maisons de dimensions et couleurs variées, avec chacune une multitude d’univers différents, qui s’offrent aux enfants et viennent nourrir leur imaginaire. Il y a également des maisons dans les maisons, des recoins, des niches un peu partout entre les murs de cette école. Comme des poupées russes, le projet regorge au final d’une multitude d’espaces de jeux (plus de 180 selon les architectes). C’est un véritable village pour enfants qu’on nous propose ici.

• Crèche et école maternelle Fuji, Tokyo, Japon – Takaharu Tezuka

Direction le Japon avec un projet où l’architecte Takaharu Tezuka a lui-même scolarisé ses propres enfants dans l’école qu’il a imaginé. Autant dire qu’on peut lui faire confiance pour croire que cet établissement est idéal pour l’éveil et l’épanouissement de nos chérubins !

Ici, l’architecte a choisi la forme simple d’un anneau pour dessiner sa crèche toute de plain-pied. Pourquoi cette forme allez-vous vous demander ? Simplement car il a constaté que les jeunes enfants adorent courir en cercle sans raison apparente ! Ainsi un anneau est une piste de course infinie, comme l’énergie des jeunes marmousets ! De plus l’anneau enserre la cour intérieure et de tous endroits de l’école les adultes peuvent avoir un œil sur les enfants. Il n’y a pas de véritable classes figées : ici mobiliers et murs bougent en fonction des besoins et des cours. Il y a une idée de communauté et de partage entre les différents âges présents au sein de cette école, concept important dans la culture japonaise.

  • Architecture crèche et école maternelle, Japon

Photographe : Katsuhisa Kida

Ces «petits singes», comme Mr Tezuka qualifie les enfants scolarisés ici, ont besoin pour se développer du bruit qui se crée dans ce grand espace ouvert. De même, les professeurs de l’établissement et lui pensent que les enfants ont besoin de tester leurs limites, en se faisant presque mal, pour se construire et apprendre. Ainsi il n’y a pas de sol en caoutchouc aggloméré, mais des espaces ouverts à l’extérieur, ouverts aux jeux et aux expériences de la vie et même si un petit bobo peut arriver, le « petit singe » en sortira grandi. Voilà donc une école définitivement ouverte à l’aventure.

• Peanuts, Hiroshima, Japon – UID Architects

On reste au pays du soleil levant avec ce dernier projet. Projet un peu inclassable comme le Japon aime bien en produire, entre la micro-crèche et la garderie. Simple d’apparence, il regorge en réalité de richesse dans son approche sensible. Peanuts se résume en une seule grande pièce, ayant la forme caractéristique de cette graine. Mais ce grand espace est en réalité découpé en plusieurs sous-espaces comme l’espace de jeu central avec une promenade qui rayonne autour et l’espace de gestion pour le personnel. Chacun des sous-espaces a ses propres fonctions mais ils interagissent tous entre eux.

  • Architecture et crèche, Japon

Photographe : Hiroshi Ueda

Entre dedans et dehors avec cette nature qui pénètre la pièce, entre intérieur et extérieur avec ces persiennes qui brouillent les notions de limites, enfants comme adultes s’éveillent à leurs sens.

C’est un projet riche en sensations subtiles, connectant enfants et adultes à la nature, enfants et adultes au bâtiment et enfants et adultes entre eux.

___

Architecture et jeune enfants font donc bon ménage dans ces 5 projets. Quand le but de l’architecte est de créer des espaces au service des usagers, les enfants sont une catégorie primordiale. L’architecte doit se mettre à leur place, il doit retomber en enfance pour mieux dessiner des espaces adaptés et stimulants pour eux.

À la recherche d’un architecte ?

Décrivez votre projet, nous vous proposerons les architectes les plus pertinents.

Bouton pour décrire son projet

Newsletter

David Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *