Casa Lupo, le chalet revisité par Frédéric Géraud

Inspiré des traditionnelles granges de montagne, la Casa Lupo, chalet dans les Hautes Alpes, offre un profil à la fois caractéristique et contemporain.

Créé par l’architecte Frédéric Géraud, le projet suit une typologie constructive et architecturale classique et reconnaissable dans les milieux montagneux. Le toit à forte double pente, la volumétrie en deux parties, le soubassement en pierre et l’habitat en bois sont autant de caractéristiques traditionnelles des chalets de montagne.
Cependant, si ce bâtiment afin de se fondre dans le paysage vallonné des Hautes Alpes reprend ces composantes classiques, il revisite la typologie du chalet habituel.

Geraud-Casa-Lupo-02

Le bâtiment de forme rectangulaire possède deux façades principales vitrées mettant en scène la vue magnifique de la vallée et du massif du Dévoluy. Les larges baies permettent une grande luminosité tout au long de la journée ainsi qu’un système de ventilation naturelle en été.Les façades Nord et Sud possèdent peu d’ouvertures afin de préserver l’intimité intérieur du logement et en prévision des prochaines constructions alentours. Tandis que les baies vitrées donnent à voir un large paysage, ces ouvertures de petites dimensions permettent de cadrer des vues sur l’horizon.

Le socle de rez-de-chaussée a été traité comme un seul bloc, les ouvertures sont dissimulées grâce à l’habillement de pierre pour donner une impression de légèreté à la partie supérieure en bois.

Geraud-Casa-Lupo-06

A l’intérieur, le rez-de-jardin abrite le garage ainsi que les chambres, afin de permettre à l’étage supérieur de renfermer les espaces de vie sur un seul et même plan, profitant ainsi de la grande luminosité et de la vue imprenable sur la vallée.

La mezzanine au deuxième étage met en scène la chambre parentale et profite des échappées visuelles crées par les façades traversantes Est Ouest.

fde

Pour un budget de 330 000€ pour 255m2, l’architecte a privilégié les matériaux économiques et écologiques en utilisant du bois contrecollé ainsi qu’un bardage en mélèze. Ces techniques ayant l’avantage d’être préfabriquées en usine, cela a permis de réduire le temps de mise en œuvre et d’opérer sur un chantier sec, permettant ainsi de réduire le coût des travaux.

F gera
Photos: Frédéric Géraud

 

À la recherche d’un architecte ?

Construction, extension, rénovation ? BAM ! Choisissez parmi les meilleurs architectes ! Décrivez votre projet, nous vous proposerons les architectes les plus pertinents.

BAM !

     

Newsletter BAM !

Victoire Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *